FR | NL | LU
Peoplesphere

23% des personnes handicapées ont un emploi, dont la moitié bénéficie d’un aménagement adapté.

A l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées qui s’est tenue ce 3 décembre, Statbel, l’office belge de statistique, s’est penché sur l’emploi des personnes handicapées. Constat n°1: 9% des 15-64 ans souffrent d’un handicap ou de problèmes de santé les limitant fortement dans leurs activités quotidiennes. 23% d’entre eux ont un emploi. La moitié (51%) de ces jobs sont adaptés à leurs besoins spécifiques.

En Belgique, 9% de la population entre 15 et 64 ans se déclare fortement limitée dans ses activités quotidiennes en raison d’un handicap, d’une affection ou d’une maladie de longue durée (source : Enquête sur les forces de travail 2017). Cette limitation est légèrement plus présente chez les femmes.

56% de cette population fortement limitée a entre 50 et 64 ans. La moitié n’a pas obtenu de diplôme plus élevé que celui de l’enseignement secondaire inférieur, et seuls 13% ont décroché un diplôme de l’enseignement supérieur alors que c’est le cas pour un tiers de la population totale en Belgique.

Ces limitations ont également un impact sur le travail de cette population : seuls 23% d’entre eux ont un emploi. Leur taux de chômage est 3 points de pourcentage supérieur à la population totale et 74% d’entre eux sont inactifs, c’est-à-dire sans emploi et n’en cherchant pas ou n’étant pas disponible pour travailler.

Plus de la moitié (51%) de ces travailleurs bénéficient d’assistance ou d’aménagement spécifiques sur leur lieu de travail. Ainsi, le type et le volume des tâches demandées est adapté pour un tiers des travailleurs fortement limités (respectivement 34% et 32%), 13% reçoit de l’assistance de la part des collègues et 9% bénéficie d’un équipement adapté.

Pour trouver un emploi, 57% des chômeurs sévèrement limités estiment nécessaire que le type de tâches leur soit adapté. Ils sont un tiers à estimer que la quantité des tâches doit également être ajustée pour qu’ils puissent retravailler.

La pauvreté, en plus du handicap

L’enquête sur les revenus et conditions de vie (SILC) 2017 contient également des chiffres concernant les personnes de 16 ans et plus se déclarant fortement limitées dans leurs activités quotidiennes en raison d’un handicap, d’une affection ou d’une maladie de longue durée. 22% d’entre elles encourent un risque de pauvreté monétaire. Une sur 10 souffre par ailleurs de privation matérielle sévère. Enfin, 38% d’entre elles vivent dans un ménage n’étant pas propriétaire de son logement, là où ce n’est le cas que pour 26% de la population belge.

Source : Statbel

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.