FR | NL | LU
Peoplesphere

40% des étudiants pensent que leur futur métier n’existe pas encore.

Un des acteurs significatifs dans le secteur de la sécurité informatique a interrogé des étudiants sur leur future carrière. Selon Kaspersky Lab donc, 40% des étudiants interrogés pensent se préparer pour une fonction qui n’existe pas encore pour le moment. Les 1.000 répondants sont des jeunes de plus de 18 ans qui étudient aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Italie ou en Espagne. L’enquête a été menée en août 2018.

Les avancées technologiques entraînent un changement dans les métiers. Même des postes traditionnels dans la médecine et l’agriculture s’adaptent constamment aux technologies dont ils dépendent désormais.

« En fait, il est étonnant que seuls 40 pourcent des étudiants pensent que leur futur métier n’existe pas encore pour le moment, étant donné que la quasi-totalité des carrières actuelles subiront un changement radical dans les 20 prochaines années”, indiquent les promoteurs de l’étude. “L’industrie 4.0, notamment l’intelligence artificielle, entraîne une révolution dans la demande de compétences sur le marché du travail. La capacité d’adaptation et la formation continue sont des notions clés, de sorte que les étudiants doivent toujours garder à l’esprit comment leurs compétences peuvent s’appliquer à la carrière qu’ils choisiront finalement. »

Des métiers qui reposent sur les technologies et les systèmes connectés.

« La cyber-sécurité est déjà cruciale aujourd’hui, mais elle sera encore plus importance à l’avenir”, précise Harco Enting, General Manager Kaspersky Lab Benelux. “La technologie sera en effet le principal facilitateur de ces futurs métiers. De la sécurité des patients à la protection des utilisateurs contre d’éventuels dérapages de l’intelligence artificielle: la sécurité doit être intégrée dans tous les processus technologiques, parce que les cybercriminels continueront à tout mettre en œuvre pour exploiter les opportunités que leur offre un monde toujours plus connecté. Il existe actuellement une grave pénurie de compétences dans le secteur, j’appelle donc les étudiants à envisager une carrière dans la cyber-sécurité.”

Kaspersky Lab encourage les étudiants à réfléchir de manière créative sur la façon dont nous devons nous protéger contre les menaces du futur, en lançant un nouveau concours qui leur est destiné: la Secur’IT Cup. Les étudiants du monde entier et de tous les milieux universitaires peuvent prendre part à cette compétition. Les participants vont se mesurer entre eux, avec un prix de 10.000 dollars pour le vainqueur. Ils auront ainsi un avant-goût de ce en quoi consiste le travail dans ce secteur. Cette année, l’accent est mis sur des problèmes qui semblaient relever de la science-fiction voici quelques années encore, mais sont devenus aujourd’hui une réalité avec les technologies actuelles:

· La santé connectée – les machines que les télé-chirurgiens utilisent pour des opérations critiques doivent être protégées contre les maliciels et le piratage.

· L’internet des objets – il faut régler les points faibles au sein de l’écosystème de la maison intelligente, afin d’y interdire l’accès aux pirates.

· La sécurité personnelle – l’une des principales missions des experts en sécurité consiste dans l’instauration de règles claires et éthiques pour l’interaction entre les hommes et les robots. Et ce pour la sécurité tant de l’homme que de la machine.

Source : Kaspersky Lab

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.