FR | NL | LU
Peoplesphere

Alerte Santé : les travailleurs belges n’ont pas la (grande) forme…

Les travailleurs belges sont en surpoids, fument trop et ne font, à l’évidence, pas suffisamment d’exercice… L’étude de l’IDEWE diffusée à la veille des réjouissances de passage à l’an nouveau a pour objectif de nous pousser dans nos bonnes résolutions. L’état de santé de plus de 300.000 travailleurs belges a de quoi inquiéter en effet.

Rendez-vous le 1er février! Voilà ce que préconise le service externe de prévention. « Chaque jour est le bon pour mettre en pratique vos bonnes résolutions. Si vous n’avez pas réussi à les respecter un jour, recommencez le lendemain. Il n’est pas nécessaire non plus de vous y mettre le 1er janvier, car les premiers jours de l’an sont souvent encore rythmés par les fêtes. Ne plombez donc pas l’ambiance des fêtes, et commencez plutôt le 1er février, une période où de nombreuses actions sont lancées, comme la Tournée minérale. »

Plus de la moitié des travailleurs sont en surpoids.

Il ressort du rapport de santé d’IDEWE que plus de la moitié (54,2 %) des travailleurs belges ont un IMC d’au moins 25. Les hommes sont les plus concernés : 60 % d’entre eux ont un IMC égal ou supérieur à 25, contre 46,5 % des femmes. De plus, le surpoids augmente avec l’âge, allant de 33,8 % chez les jeunes de moins de 25 ans à 64,1 % chez les personnes âgées d’au moins 55 ans.

Un travailleur sur trois fume.

Le tabagisme actif et passif est, à l’échelle mondiale, à l’origine de 6 millions de décès par an. Le fait de fumer provoque le cancer des poumons, des voies respiratoires, de la cavité buccale et de l’œsophage. Le tabagisme passif peut quant à lui causer des infections des voies respiratoires, des cancers et des maladies cardiovasculaires. En 2016, 28,2 % des travailleurs examinés fumaient. Il s’agissait plus précisément de près de 21 % des femmes et de presque 34 % des hommes. Les jeunes sont ceux qui fument le plus. Le pourcentage de fumeurs diminue en effet avec l’âge, allant de 32,5 % chez les jeunes de moins de 25 ans à 23,3 % chez les personnes âgées d’au moins 55 ans.

Trois quarts des travailleurs ne font pas suffisamment d’exercice.

Les directives internationales et nationales recommandent une activité physique d’intensité modérée d’au moins 30 minutes par jour. Une activité physique régulière réduit en effet le risque de maladies cardiovasculaires, de pression artérielle élevée, de surpoids et de diabète. Le sport renforce les muscles et les os, améliore le taux de cholestérol, diminue le stress, a un effet relaxant et peut améliorer le sommeil. De manière générale, près de trois quarts (73 %) des travailleurs examinés faisaient moins de 150 minutes d’exercice physique par semaine, le pourcentage de femmes étant de 78,1 % et celui des hommes de 69 %. En outre, 66,2 % des moins de 25 ans et 75,9 % des personnes âgées d’au moins 50 ans n’atteignaient pas la norme en matière d’activité physique.

Lode Godderis, directeur du département Knowledge, Information and Research d’IDEWE, nous fournit de plus amples informations à ce sujet : « Le poids des travailleurs belges ne cesse d’augmenter, plus de la moitié d’entre eux sont en surpoids et trois quarts ne font pas suffisamment d’exercice. Il est urgent d’agir, en particulier dans le secteur des transports, où près de 80 % des travailleurs ne bougent pas assez, mais les travailleurs des secteurs de l’horeca, des soins, de la construction et du commerce ont également besoin d’être stimulés. »

Un travailleur sur cinq a une tension artérielle trop élevée.

On parle de tension artérielle élevée en cas de pression systolique de 140 mmHg ou plus, ou en cas de pression diastolique de 90 mmHg ou plus. Une tension artérielle élevée joue un rôle dans la moitié des maladies cardiovasculaires. En 2016, 17,2 % des travailleurs examinés avaient une pression artérielle trop élevée (supérieure ou égale à 140/90). Cela concernait 11,7 % des femmes et 21,4 % des hommes. Le collège américain de cardiologie a récemment réduit à 130/80 le seuil au-dessus duquel on parle de tension artérielle trop élevée, et son homologue européen envisage de durcir la norme chez nous aussi. Si nous appliquons ces nouvelles valeurs limites aux résultats de l’étude, pas moins de 59,9 % des travailleurs ont une pression artérielle trop élevée.

« On constate une augmentation des cas de pression artérielle élevée avec l’âge, en particulier chez les hommes. Dans le secteur de la construction, près d’un travailleur sur quatre a une pression artérielle trop élevée, et ce chiffre atteint presque 30 % dans le secteur des transports. De plus, un nombre élevé de travailleurs sont en surpoids dans ces secteurs. Lancez de initiatives originales avec vos collègues et encouragez-vous les uns les autres. »

Source : IDEWE

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.