Peoplesphere: The People Managers Magazine

La FEB invite à réinventer le travail après 50 ans: valorisons l'expérience!

250 entreprises ont assisté jeudi à Bruxelles à l'after-forum de la FEB: Reinventing work after 50, organisé en partenariat avec Peoplesphere. En septembre dernier, l'organisation d'employeurs avait déjà inscrit la problématique de la sortie anticipée du marché du travail des plus de 50 ans à l'agenda, par le biais de son forum Experience is our capital.

En septembre, la FEB insistait, par la voix de plusieurs orateurs réputés, sur le caractère urgent (le pourquoi?) de réformes et mesures structurelles visant à renverser la tendance. Ce forum n'a pas manqué son objectif. Aujourd'hui, la FEB est allée encore plus loin en réunissant de nombreux experts afin d'examiner les initiatives que les entreprises elles-mêmes peuvent prendre pour garder leur capital humain plus longtemps à bord (le comment?).

Il faut augmenter notre taux d'emploi et la politique menée dans le passé est clairement insuffisante pour suivre les recommandations formulées notamment par la Commission européenne et l'OCDE, et pour atteindre les objectifs que le gouvernement s'est fixés (taux d'emploi global de 73,2% au lieu de 67,3% actuellement, et de 50% pour les plus de 55 ans au lieu de 38,7% actuellement, d'ici à 2020). Avec son forum de septembre, la FEB avait dès lors fourni des pistes solides pour procéder à l'indispensable réforme de la politique, par le biais d'une approche intégrée dans différents domaines: pension anticipée à partir de 62 ans seulement, suppression progressive de la prépension, modification des assimilations, nécessité d'un marché du travail actif, carrières détendues et plus longues, politique du personnel adaptée à l'âge,…

"Ces pistes ne sont pas restées inexploitées, observe Pieter Timmermans, directeur général de la FEB. L'accord de gouvernement qui a été conclu début décembre reprend plusieurs réformes structurelles importantes qui figuraient parmi nos propositions. Le nouveau gouvernement a aussi très rapidement mis en œuvre un certain nombre de ces mesures. D'autres sont en préparation et doivent encore être exécutées."

Les pouvoirs publics doivent créer le cadre qui motivera les travailleurs à travailler plus longtemps et leur offrira la possibilité de le faire, et qui permettra aux employeurs de garder les travailleurs au travail plus longtemps. La problématique de la carrière est toutefois une responsabilité partagée et les employeurs ont eux aussi un rôle important à jouer dans ce cadre. Ainsi, le forum de la FEB de septembre adressait-il un appel clair aux entreprises. Il leur était demandé de réfléchir à la manière de s’atteler à une politique du personnel moderne qui valorise l’expérience.

A l'occasion de cette après-midi de partage d'expériences et de témoignages de succès, fournissant ainsi l'inspiration nécessaire pour œuvrer à l'employabilité et à la motivation des travailleurs et, partant, les garder plus longtemps au travail, Pieter Timmermans a annoncé regarder déjà plus loin, en lançant l'Active Ageing Award."Un concours organisé par Business & Society en collaboration avec la FEB, et qui s'inscrit dans le cadre de l'année européenne du vieillissement actif… Cet award sera remis fin 2012 à l'occasion d'un événement durant lequel nous insisterons une nouvelle fois sur l'importance du maintien au travail des plus de 50 ans."

Tags: 50+, Senior, Employabilité, Expérience

| More

Talents en mouvement

Vous relevez un nouveau défi? Informez-nous: christophe@rhtribune.com

Droit

Offres d'emplois RH

C'est pour votre bien !

Agenda