FR | NL | LU
Peoplesphere

Les CEO sont confiants dans l’avenir: la disruption est avant tout une opportunité.

Bon à savoir ! L’optimisme est durablement de retour, y compris auprès des CEO. Ceux-ci jettent un regard positif sur l’avenir. Plus de 60% d’entre eux considèrent la disruption comme une chance et non comme une menace pour leur entreprise.

Le Global CEO Outlook 2017, une enquête annuelle conduite par KPMG auprès de plus de mille CEO à travers le monde, montre que 65% des chefs d’entreprise ont confiance dans la remontée de l’économie mondiale. Plus de six CEO sur dix considèrent la disruption comme une chance et non pas comme une menace pour leur entreprise. Un point frappant de l’enquête Outlook 2017 est l’influence grandissante du climat géopolitique sur les choix et décisions que les responsables doivent prendre.

 

Plus de six CEO sur dix (65%) considèrent la disruption avant tout comme une opportunité et non pas comme une menace. Trois CEO sur quatre (74%) disent que leur entreprise doit réagir à ce défi au sein de leur secteur. Plus de huit CEO sur dix (83%) ont pleinement confiance dans les perspectives de croissance de leur entreprise dans les trois années à venir.
Pratiquement sept CEO sur dix (68%) disent qu’ils développent leurs compétences professionnelles et qualités personnelles.

Quels sont les risques mentionnés par les dirigeants cette année?

L’une des plus grandes préoccupations est le danger d’un préjudice porté à la réputation ou à la marque de l’entreprise. Alors que ce risque ne faisait pas partie du top 10 en 2016, il se trouve en 2017 à la troisième place.
La cybersécurité était la préoccupation numéro un en 2016. Cette année, elle occupe la cinquième place. Ceci indique surtout que les entreprises ont fourni de gros efforts en matière de cybersecurité: 42% des CEO disent que leur entreprise est capable de réagir adéquatement (l’année passée, ils n’étaient que 25%).

43% des CEO indiquent que les récentes évolutions concernant la mondialisation et le protectionnisme ont un impact sur l’ancrage international de leur entreprise.
Plus de la moitié (52%) disent que le paysage politique exerce une plus grande influence sur leur entreprise que lors des années précédentes.
Presqu’un chef d’entreprise sur trois (31%) est d’avis que les mesures protectionnistes vont augmenter dans son pays.

Source : « Global CEO 2017 » – KPMG

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.