FR | NL | LU
Peoplesphere

Les chercheurs d’emploi manquent de soft skills mais n’en ont pas forcément conscience.

L’intérêt d’une enquête croisée entre employeurs et candidats consiste à relever d’éventuels écarts de perception. Le groupe Adecco a voulu confirmer l’importance croissante des soft skills en interrogeant 1115 candidats et quelques 225 recruteurs. Conclusion pas si surprenante que cela: les compétences telles que la capacité d’adaptation, l’autocritique et l’intelligence émotionnelle sont essentielles dans le processus de recrutement mais les candidats n’ont pas forcément conscience de leurs lacunes dans ces domaines.

« Les demandeurs d’emploi et travailleurs ne sont que 15 % à penser être un jour passés à côté d’un poste en raison de leur manque de soft skills, alors que 81% des recruteurs déclarent avoir déjà refusé des candidats, car ils ne disposaient pas de certaines softs skills essentielles. » Le décalage est énorme.
« Lorsqu’on demande aux recruteurs si un manque de soft skills chez les demandeurs d’emploi rend plus difficile la recherche de candidats adéquats, ils sont plus de 80 % à répondre par l’affirmative.
Environ 17% en sont même totalement convaincus. »

Les soft skills seront encore plus importantes dans un proche avenir.

Lorsqu’on demande aux recruteurs si un manque de soft skills chez les demandeurs d’emploi rend plus difficile la recherche de candidats adéquats, ils sont plus de 80 % à répondre par l’affirmative.
Environ 17% en sont même totalement convaincus.

« L’esprit d’équipe et l’éthique de travail sont importants pour les recruteurs comme pour les demandeurs d’emploi et travailleurs. Cependant, à l’ère des changements disruptifs, les recruteurs attachent également une très grande importance à la capacité d’adaptation. S’adapter rapidement et efficacement à un nouvel environnement en proie à des changements radicaux, ainsi qu’à autres tâches et responsabilités, apprendre à collaborer avec d’autres personnes… toutes ces capacités sont des atouts jugés incontournables. Cela se confirme d’ailleurs lorsque l’on observe les soft skills qui, selon les recruteurs, font le plus souvent défaut chez les candidats. »

Comment les demandeurs d’emploi peuvent-ils mieux se préparer au marché du travail de l’avenir ?

91 % des répondants parmi les demandeurs d’emploi/travailleurs sont convaincus qu’il faut acquérir des soft skills. Les recruteurs sont du même avis. 80 % d’entre eux estiment cependant qu’il incombe aux candidats d’entreprendre eux-mêmes les actions leur permettant d’acquérir les soft skills nécessaires. Environ un quart de tous les répondants trouve que l’on prête trop peu attention aux soft skills dans la formation et au travail. Mais pas moins de 2/3 des recruteurs déclarent y accorder une attention insuffisante.
En outre, assez curieusement, les formations qu’ils organisent ne permettent pas de développer les soft skills qui font le plus souvent défaut à leurs yeux.

Top 3 des formations par les recruteurs

« Il s’agit également des formations que les travailleurs et demandeurs d’emploi suivent le plus souvent. Elles ne visent cependant pas toutes des soft skills qui d’après eux leur font défaut ; à savoir respectivement les capacités à communiquer, à réseauter et à résoudre des problèmes par la réflexion.
Assez curieusement, les formations proposées par les recruteurs ne correspondent pas non plus exactement aux soft skills qui, à leurs yeux, font le plus souvent défaut chez les demandeurs d’emploi, à savoir respectivement l’éthique de travail, l’autocritique et la capacité d’adaptation. Il est clair que l’offre ne répond pas aux besoins sur ce plan. »

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.