FR | NL | LU
Peoplesphere

Le concept de ‘learnability’ s’impose comme la priorité numéro 1 dans la gestion des carrières et des talents.

Sous la poussée des innovations technologiques, le monde du travail poursuit sa transformation à un rythme jamais observé auparavant. Les quatre forces macro-économiques identifiées par le passé par ManpowerGroup – les choix individuels, la sophistication des besoins des clients, la révolution technologique et les mutations démographiques – continuent de déterminer le Futur du Travail. La protection des données et les enjeux liés aux frontières redéfinissent également les relations internationales et le monde du travail de demain.

84% des 19.000 employeurs sondés par ManpowerGroup à travers le monde prévoient de renforcer les compétences de leurs travailleurs d’ici 2020. C’est lors du Forum économique mondial de Davos (*) de 2011 que ManpowerGroup avait annoncé l’avènement de l’ère de l’humain (le Human Age), une nouvelle ère où le talent – et non plus le capital – allait s’imposer comme le principal facteur de différenciation des entreprises. Aujourd’hui, dans un environnement toujours plus volatile, incertain, complexe et ambigu (VUCA), le Human Age évolue vers une véritable Révolution des Compétences. Le concept de ‘learnability’ (capacité d’apprentissage et d’adaptation) s’impose comme la priorité numéro 1 dans la gestion des carrières et des talents nécessaires au monde du travail futur.

L’ère industrielle caractérisée par le modèle du ‘travail à vie du lundi au vendredi de 9h à 5h’ où l’employeur fixait les règles tout seul dans des structures opaques et peu flexibles fait désormais partie du passé. Le Human Age a mis le talent au coeur
des organisations, et les technologies ont permis aux entreprises et aux individus de réinventer le travail, en développant non seulement de nouveaux modes d’organisation plus agiles, mais également des relations de travail davantage basées sur la collaboration que sur la subordination.

Face à ces évolutions, les pénuries de talents se sont aggravées pour toucher aujourd’hui les entreprises à un niveau jamais atteint. Selon la dernière enquête de ManpowerGroup (**), elles concernent 45% des employeurs au niveau mondial, 43% au niveau de la région EMEA et 35% au niveau de la Belgique.

Révolution des Compétences : « Il est urgent de bâtir une véritable culture de l’apprentissage ».

Selon ManpowerGroup, l’accélération de la digitalisation et l’avènement de la robotisation vont amener tous les acteurs du monde du travail à anticiper de nouvelles évolutions. Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup BeLux : « Aujourd’hui, le principal défi des entreprises consiste à pouvoir gérer en permanence le changement. Pour y arriver, elles doivent pouvoir disposer des compétences nécessaires pour faire face au futur. Dès lors, la capacité d’apprentissage et d’adaptation est devenue la priorité numéro 1 dans la gestion des carrières et des talents. Avant-hier, on recrutait sur la base des capacités acquises, hier, on mettait l’accent sur la passion et aujourd’hui, on examine le désir d’apprendre en permanence. »

Ce constat est partagé par les 19.000 employeurs de 44 pays sondés par ManpowerGroup qui a présenté les conclusions de son enquête au Forum de Davos. 84% d’entre eux prévoient de renforcer les compétences de leurs collaborateurs d’ici 2020, alors qu’ils n’étaient que 21% à l’envisager en 2011. C’est un signe de la prise de responsabilité accrue des employeurs face à cet enjeu majeur de l’employabilité. « La polarisation entre les individus qui disposent des bonnes compétences et ceux qui ne les ont pas risque encore de s’accroître à l’avenir. La difficulté d’apprendre et de s’adapter deviendra la principale cause de chômage. Il est dès lors urgent de bâtir une véritable culture de l’apprentissage », insiste Philippe Lacroix.

Parmi les autres tendances du futur du travail, ManpowerGroup met en évidence les enjeux de transparence liés à la protection des données. Un autre enjeu majeur sont les évolutions liées aux frontières et leurs conséquences sur le commerce international et la mobilité des travailleurs : des frontières fermées lors de la Révolution Industrielle, des frontières ouvertes lors du Human Age et des frontières incertaines à l’avenir. Un constat plus que jamais d’actualité avec la perspective du Brexit.

(*) ManpowerGroup est partenaire stratégique du Forum économique mondial (WEF) depuis 2004. Pour le spécialiste des ressources humaines, la réunion annuelle du Forum économique mondial de Davos – le plus grand rassemblement de leaders au monde, est l’occasion d’incarner la thématique du futur de l’emploi et de capitaliser sur l’intelligence collective pour anticiper et accompagner les grandes transformations sociétales.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.