FR | NL | LU
Peoplesphere

La décrue du chômage bruxellois se poursuit… Mais il faudra compter sur la mobilité interrégionale pour franchir de nouveaux paliers.

Fin juillet, Bruxelles compte 90.673 chercheurs d’emploi, soit un taux de chômage de 16,2%. Il faut remonter à l’an 2000 pour retrouver un taux encore plus bas (16%) pour le mois de juillet. Il s’agit de la 45ème baisse successive du chômage. Elle correspond à une diminution de 2.323 personnes par rapport à 2017 (-2,5%), de 5.614 personnes par rapport à 2016 (-5,8%) et de 10.955 personnes par rapport à 2015 (-10,8%). En comparaison avec juillet 2014, le nombre de chercheurs d’emploi a diminué de 20.762, soit une baisse de 18,6% en 4 ans.

Le chômage des jeunes, en baisse continue depuis 62 mois, atteint quant à lui un taux de 20,6%. Bruxelles compte aujourd’hui 7.893 jeunes chercheurs d’emploi. Depuis sa création en 1989, jamais la Région de Bruxelles-Capitale n’avait connu un nombre si peu élevé lors d’un mois de juillet. Cette nouvelle diminution correspond à 291 personnes de moins que l’an dernier (-3,6%), 1.059 de moins qu’en juillet 2016 (-11,8%) et 2.229 de moins qu’en juillet 2015 (-22,0%). Depuis 2014, le nombre de jeunes chercheurs d’emploi a baissé de 38,1% (-4.857).

Évolution du taux de chômage

Fin juillet 2018, le taux de chômage en Région bruxelloise s’établit à 16,2% (15,4% pour les hommes et 17,0% pour les femmes). En juillet 2017, le taux de chômage s’établissait à 16,7%.
Le taux de chômage est mesuré sur la base de la nouvelle population active calculée à partir des données de la Banque nationale et de l’Enquête sur les Forces de Travail du SPF Économie. Sur la base du croisement de ces données, on constate que la population active occupée a, en Région bruxelloise, augmenté en 2017 de 2,0% par rapport à l’année précédente (+1,3% pour l’ensemble de la Belgique).

Évolution du nombre de chercheurs d’emploi

Fin juillet 2018, on dénombre en Région de Bruxelles-Capitale 90.673 chercheurs d’emploi inoccupés (DEI), soit une diminution de 2.323 personnes par rapport à l’année précédente (-2,5%).
On compte au cours du mois de juillet 10.979 entrées dans le chômage (9.561 réinscriptions et 1.418 nouvelles inscriptions) contre 8.847 sorties, soit une augmentation sur une base mensuelle du nombre de DEI de 2.132 personnes (+2,4%).

On dénombre en Région bruxelloise 63.612 chercheurs d’emploi demandeurs d’allocations (DEDA), 3.570 jeunes en stage d’insertion professionnelle et 23.491 autres chercheurs d’emploi inscrits librement ou obligatoirement.
On retrouve dans cette dernière catégorie (« autres DEI ») des personnes qui n’ont pas encore reçu d’allocation de chômage (qui ont introduit une demande auprès de l’Onem), des personnes ayant été exclues des allocations de chômage et qui sont venues se réinscrire auprès d’Actiris, des personnes bénéficiant d’un revenu d’intégration sociale ou encore des personnes qui n’ont aucun revenu de remplacement. Il est à noter qu’une partie importante de ces CE dépendent des CPAS ou n’ont encore aucun revenu de remplacement.

Actiris peut maintenant identifier de manière plus exhaustive, parmi l’ensemble des CE, ceux d’entre eux qui sont usagers des CPAS. À partir de l’exploitation d’un flux d’information provenant directement du SPP Intégration sociale, il est en effet possible d’identifier les CE ayant une ouverture de droit au revenu d’intégration sociale ou à son équivalent, actuellement ou dans un passé proche. Ainsi, parmi les 90.673 DEI inscrits en juillet 2018, 13.426 CE sont usagers du CPAS (soit 14,8% du total des DEI). Ce pourcentage est plus élevé parmi les jeunes : sur les 7.893 jeunes DEI, 2.080 sont usagers du CPAS, soit 26,4%.
On constate une diminution de 1,3% sur une base annuelle du nombre de chercheurs d’emploi indemnisés (DEDA). On constate par contre une légère hausse annuelle du nombre de jeunes en stage d’insertion professionnelle (+25 unités, +0,7%). Quant aux autres chercheurs d’emploi, leur nombre a diminué de 6,0% sur une base annuelle.

On compte 7.893 chercheurs d’emploi de moins de 25 ans. Sur une base mensuelle, on relève une hausse du nombre de jeunes chercheurs d’emploi de 15 unités (0,2%). Sur une base annuelle, on observe une diminution du chômage des jeunes (-291 DEI, soit -3,6%) par rapport au mois de juillet 2017. Le taux de chômage des jeunes est passé ainsi sur un an de 20,7% en juillet 2017 à 20,6% en juillet 2018, affichant donc une baisse de 0,1 point par rapport à l’année passée.

Évolution des offres d’emploi

Au cours du mois de juillet 2018, Actiris a reçu un total de 17.008 offres d’emploi. Il s’agit du nombre global d’offres reçues comprenant, outre les OE reçues directement par Actiris, les OE reçues par l’intermédiaire du Forem et du VDAB dans le cadre de la mobilité interrégionale des chercheurs d’emploi mais également les OE reçues par l’intermédiaire de sites partenaires. Le nombre d’offres concernant des postes de travail situés en Région bruxelloise s’élève à 5.715.
Durant le mois de juillet 2018, Actiris a reçu directement 2.898 offres d’emploi. Ceci correspond à une augmentation de 326 unités par rapport aux offres d’emploi reçues l’année précédente au cours du même mois. On comptabilise par ailleurs 1.390 offres d’emploi satisfaites au cours de ce mois, ce qui correspond à une diminution de 517 unités par rapport à l’année précédente. Enfin, en juillet 2018, Actiris a traité 904 offres « Select Actiris » (c’est-à-dire confiées en présélection et prérecrutement gratuits à Actiris), ce qui correspond à une diminution de 5,7% par rapport à l’année passée.

Source : Actiris

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.