FR | NL | LU
Peoplesphere

Egalité des genres: le classement des 50 villes les plus favorables à l’entrepreneuriat féminin.

La société informatique Dell a établi le classement des 50 villes les plus attractives pour l’entrepreneuriat féminin. Ce classement annuel représente le premier index mondial qui mesure l’attractivité des villes pour les femmes entrepreneures et de leur potentiel pour accompagner celles-ci dans le développement de leurs entreprises. Une mesure intéressante pour l’égalité des genres bien entendu mais aussi pour le développement urbain puisque les analyses démontrent que les perspectives économiques d’une ville sont nettement meilleures une fois que les freins liés à l’entrepreneuriat féminin sont levés.
L’objectif de l’Index WE Cities de Dell est de proposer un outil de diagnostic aux entrepreneurs et aux législateurs pour qu’ils sachent quelles améliorations apporter afin d’aider les femmes à faire prospérer leurs entreprises.

Dell a annoncé les résultats de son Women Entrepreneur Cities Index 2017 (WE Cities), dévoilant le Top 50 des villes du monde les plus propices à l’accompagnement de l’entrepreneuriat féminin à fort potentiel.
« Globalement, la proportion de femmes entrepreneures à l’échelle mondiale augmente de plus de 10 % chaque année. Les femmes sont aussi, sinon plus susceptibles, que les hommes de créer des entreprises sur de nombreux marchés. Toutefois, des obstacles d’ordre financier, culturel et politique, peuvent limiter le succès de ces entreprises », déclare Karen Quintos, EVP et Chief Customer Officer chez Dell.  « En fournissant aux pouvoirs publics et aux législateurs les données dont ils ont besoin pour offrir un cadre plus propice aux femmes entrepreneures à fort potentiel, nous pouvons améliorer collectivement l’environnement pour le développement de ces entreprises et, qui seront bénéfiques pour les perspectives économiques d’une ville. »

Classement et méthodologie du Top 50 WE Cities
Suite aux études réalisées par Dell ces cinq dernières années sur l’entrepreneuriat féminin à fort potentiel, cinq catégories ont été identifiées pour le classement des villes : capitaux, Nouvelles Technologies, talents, culture et marchés. Ces critères fondamentaux ont été répartis en deux groupes : l’environnement opérationnel et l’environnement propice au développement. La note globale se compose de 72 indicateurs, dont 45, soit près de deux tiers, sont spécifiquement liés au genre. Ces indicateurs sont pondérés au regard de quatre critères : pertinence, qualité des données, caractère d’unicité dans l’Index et spécificité liée au genre.

Le top 10 est le suivant :

1. New York
2. Baie de San Francisco
3. Londres
4. Boston
5. Stockholm
6. Los Angeles
7. Washington
8. Singapour
9. Toronto
10. Seattle

● New York arrive en tête des 50 villes pour son attractivité et son soutien de l’entrepreneuriat féminin, à la fois pour l’environnement opérationnel et pour l’environnement propice au développement. En effet, la ville est classée n°1 pour les marchés, notamment en matière d’accès et politique, n°6 dans la catégorie talents et n°2 pour ce qui est des capitaux, devancée par la baie de San Francisco. Elle est n°1 selon le critère culture, suivie de Sydney, et n°2 pour les Nouvelles Technologies.
● La baie de San Francisco (composée des métropoles de San Francisco et San Jose) obtient la 2ème position au classement général, placée n°2 pour l’environnement opérationnel et n°7 pour l’environnement propice au développement, n°1 pour les capitaux, n°2 pour les marchés, n°8 pour les talents, n°7 pour les Nouvelles Technologies et n°6 pour la culture.
● Londres est classée au 3ème rang global ainsi que pour l’environnement opérationnel, pour les marchés et pour les capitaux. La capitale britannique est n°4 pour l’environnement propice au développement et n°2 ex æquo avec Austin pour les Nouvelles Technologies.
● Boston et Stockholm complètent le Top 5 du classement général.
Boston (n°4 de la liste) arrive également en 4ème position pour l’environnement opérationnel et les capitaux, se hissant au 3ème rang dans la catégorie talents.
Stockholm (n°5 classement général) arrive n°2 pour l’environnement propice au développement, n°3 pour les Nouvelles Technologies et n°4 pour la culture.

● 41 des villes de l’Index figurent dans le Top 5 au regard d’au moins un critère fondamental ou une sous-catégorie. 34 d’entre elles font partie des cinq dernières pour au moins un critère fondamental ou une sous-catégorie, signe de la compétitivité de ces 50 agglomérations. Paris se situe en 5ème position dans la catégorie talents et 8ème dans la catégorie culture et marchés.

A propos de WE Cities
En partenariat avec IHS Markit, société majeure de veille économique et d’analyse du marché et des entreprises, Dell est à l’initiative d’une étude mondiale inédite visant à évaluer le potentiel des villes pour attirer les femmes entrepreneures et les accompagner dans le développement de leurs entreprises. 40 leaders d’opinion, femmes entrepreneures, universitaires et journalistes du monde entier s’étaient réunis pour réfléchir à l’élaboration du modèle. Voici les points importants à retenir de ce symposium :
● L’accès aux capitaux demeure le problème numéro un des femmes entrepreneures même si les chiffres font apparaître une légère embellie.
● Il est primordial pour les entrepreneurs de pouvoir s’appuyer sur des écosystèmes robustes, avec des incubateurs, des accélérateurs et des mentors, tout ce qui permet de se constituer un réseau.
● Les normes culturelles et leurs implications sociales et politiques sont de sérieux freins au développement des projets des femmes entrepreneures.
● La grande importance des talents, que ce soient ceux propres aux entrepreneurs, notamment en termes d’éducation et d’expérience, ou ceux accessibles par le recrutement de personnel qualifié, a également été soulignée.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.