FR | NL | LU
Peoplesphere

La Génération Z dynamise un marché de l’emploi caractérisé par la stabilité et l’expérience.

Selon une étude réalisée par House of HR, 44% des Belges sondés souhaitent conserver leur emploi le plus longtemps possible. Le marché de l’emploi présente une remarquable stabilité en Belgique puisque près d’un actif sur deux évolue au sein de la même société depuis plus de dix ans. Toutefois, l’étude démontre également que plus d’un Belge sur trois se déclare potentiellement intéressé par un nouvel emploi. Effet générationnel ?

Près de 60% des travailleurs belges n’ont connu, au cours de leur carrière, qu’un nombre restreint d’entreprises (entre une et trois). Par voie de conséquence, ils ont accumulé énormément d’expérience au même poste : 36% d’entre eux affichent plus de 15 ans d’expérience dans la même fonction.

Cette stabilité n’empêche toutefois par les salariés belges de ressentir moins de satisfaction dans leur travail à mesure que leur carrière avance : seuls 43% des représentants de la Génération X et 37% des membres de la Génération Y affichent une grande satisfaction dans leur fonction actuelle. Il n’est pas étonnant, dès lors, que plus d’un Belge sur trois envisage favorablement un changement professionnel : 12% scrutent les offres d’emploi, 9% se disent ouverts à de nouvelles opportunités et 8% recherchent activement un nouveau job.

« Nos études confirment, sans grande surprise, que les jeunes sont davantage enclins à bouger sur le court terme que leurs aînés. Un quart des membres de la Génération Z surveille les opportunités du marché. Les jeunes nés au tournant du siècle souhaitent, en effet, changer plus régulièrement d’employeur au cours de leur vie professionnelle. Par rapport aux résultats obtenus en 2016, notre étude 2017 dénote une évolution : les Belges occupent globalement leur fonction depuis moins longtemps, ce qui est à la fois un signe de rajeunissement et de mobilité professionnelle accrue », commente Brigitte Addieri, General Manager d’Accent Jobs et Area Sales Director pour la Wallonie.

L’agence de recrutement reste le canal de recherche privilégié.

Parmi les actifs sondés, 68% n’ont pas été contactés par un tiers pour un nouvel emploi au cours des six mois qui ont précédé l’enquête. Il y a donc là une marge de progression importante pour les sociétés de recrutement. L’enquête confirme également que ces sociétés restent un canal privilégié pour le travailleur qui recherche activement un nouvel emploi : à l’heure de la digitalisation, 30% des Belges continuent de privilégier ce choix. « La digitalisation a fragmenté les modes de recherche : notre étude laisse apparaître que près d’un tiers des Belges est séduit pas au moins sept canaux différents », relève la General Manager d’Accent Jobs. « Néanmoins, malgré la prééminence d’Internet, le contact humain demeure un élément essentiel du processus de recrutement, avec neuf personnes sur dix qui y sont attachées, toutes générations confondues. Dans un marché du travail qui se complexifie de plus en plus, les personnes en recherche d’emploi ont bien conscience de la valeur ajoutée apportée par les spécialistes du recrutement. »

« Nous décelons d’importants besoins dans plusieurs secteurs tels que le secteur de la construction, les professions techniques supérieures, les travailleurs qualifiés et, bien sûr, les ingénieurs et les professionnels des TI, » déclare Brigitte Addieri. Intégrée au groupe européen House of HR, Accent Jobs dispose d’un réseau de 252 agences de recrutement en Belgique. L’entreprise a décidé d’étendre considérablement son réseau en 2019 avec l’ouverture de 5 nouvelles agences de recrutement en Wallonie et 11 agences supplémentaires à Bruxelles.

Près de la moitié de la population active affirme avoir été en contact au moins une fois avec une agence de recrutement. Si la Génération Y est celle qui est le plus souvent contactée durant son parcours professionnel, la cible actuelle du marché semble se déplacer de plus en plus vers les jeunes diplômés de la Génération Z, dont les attentes sont très différentes de celles de leurs aînés. Ses membres pointent la personnalité (50%) et l’enthousiasme (48%) comme atouts essentiels dans la recherche d’un emploi. Les aspects humains priment également dans leur décision de ne pas quitter leur employeur.

Alors que leurs aînés accordent la priorité aux conditions de travail et à la quête d’un meilleur salaire, les jeunes privilégient la fierté d’appartenance à l’entreprise et les possibilités de développement personnel. L’aspect salarial est, dans leur cas, largement ignoré (21% seulement, contre 39% pour la Génération Y et 41% pour la Génération X).

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.