FR | NL | LU
Peoplesphere

Les entreprises internationales peinent à aller vers un système unique de gestion des salaires.

Aussi incongru que cela puisse sembler, une nouvelle enquête menée par un des principaux secrétariats sociaux du pays relève que les entreprises multinationales restent accrochées à des outils locaux, spécifiques aux pays dans lesquels elles opèrent, pour gérer les salaires de leurs collaborateurs.

Près de deux tiers des multinationales semblent se refuser à aller vers un système de payroll unique. Plus de la moitié (56%) des entreprises ont du mal à maîtriser leur système de payroll au-delà des frontières
Plus étonnant encore : plus de 5% des multinationales n’utilisent pas de système automatique de payroll et effectuent encore manuellement la gestion de leurs salaires. Cette pratique nuit considérablement à la constance et à la précision de la gestion, ainsi qu’à une vue d’ensemble.

Pourtant, elles se disent convaincues…

Les conclusions de l’enquête relèvent encore : « Plus de 90% des répondants sont convaincus des avantages d’un système unique de gestion de payroll pour l’ensemble de leurs succursales dans le monde. Pourtant, moins d’un tiers (29%) des multinationales ont effectivement recours à un seul système. Le plus grand problème qui touche les gestionnaires payroll des multinationales utilisant plusieurs systèmes différents concerne la précision des divers systèmes selon les pays (56%). Ils sont par ailleurs 42% à regretter l’absence des accords cohérents à travers le monde, ce qui impacte le niveau de service. Plus d’un tiers des répondants (34%) déplore le poids de la gestion des salaires et les coûts subis par l’entreprise. Les autres problèmes évoqués sont le temps investi dans la gestion des partenaires (29%) et le manque d’options de reporting international (20%). »

Etude internationale menée auprès de 500 managers RH et gestionnaires payroll.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.