FR | NL | LU
Peoplesphere

Pink Ribbon: la réussite du retour au travail après un cancer du sein passe par la solidarité et la flexibilité.

Une femme sur huit est touchée par un cancer du sein au cours de sa vie*. Heureusement, de nombreuses femmes vainquent la maladie et souhaitent ensuite reprendre leur activité professionnelle. Le bureau conseil en recrutement Hays s’est penché sur le processus d’accueil des collègues qui reprennent le travail après avoir traversé cette épreuve.

Après avoir traversé une période de maladie très difficile, de nombreuses femmes souhaitent renouer avec la vie active. Quelle est la meilleure façon d’accueillir une collègue et de réagir à son retour au travail ? « Le premier jour de travail après une longue absence est intense émotionnellement. Organisez un moment spécialement consacré au retour de votre collègue. En effet, vous êtes heureux de pouvoir l’accueillir à nouveau et fier du talent qui vient renforcer le groupe. Ce moment sera l’occasion de discuter du cancer du sein et permettra à votre collègue de partager ses expériences. »

Des chiffres affolants

Chaque année, plus de 10.500 nouveaux cas de cancer du sein se déclarent en Belgique.
Au cours de sa vie, 1 femme sur 8 contracte un cancer du sein. 2.280 femmes belges perdent chaque année leur combat contre la maladie. Pour les hommes, le risque de cancer du sein est relativement bas: 1 sur 100.000. Concrètement, ce cancer ne touche donc que 81 hommes belges par an. Au masculin, le risque de cancer du sein est donc 100 fois moindre qu’au féminin.
Avec 88.886 décès par an, le cancer du sein est la première cause de mortalité des femmes européennes.  La Belgique compte près de 800.000 femmes de 40 à 49 ans. Chaque année, 0,2% d’entre elles se découvrent un cancer du sein.
75% des nouveaux cas de cancer du sein – donc la grande majorité – se déclarent chez des femmes pour qui la maladie n’a aucun caractère familial. Les femmes sans antécédents familiaux de cancer du sein ne doivent donc pas se croire moins à risque.
En moyenne, 87% des femmes qui ont reçu un diagnostic de cancer du sein sont encore en vie cinq ans plus tard, et 75% 10 ans plus tard. Cependant, le pourcentage de survie dépend surtout du stade du cancer. Ainsi, 94% des femmes atteintes d’un cancer du sein de stade 1 sont encore en vie au bout de 10 ans. En moyenne, 66% des femmes atteintes d’un cancer du sein, soit les 2/3, survivent à la maladie.

La flexibilité comme remède

La société de recrutement Hays insiste sur le soutien du collectif lors du retour des personnes concernées. « Votre collègue vient de traverser une période très difficile. C’est pourquoi elle mérite tout le soutien de son employeur et de ses collègues. De préférence avant son retour, discutez de la meilleure façon dont elle pourrait travailler, ainsi que de ses besoins et intérêts actuels. Vous vous ferez ainsi une idée des tâches à répartir différemment et pourrez entreprendre une action afin que ses talents soient mis en œuvre de manière optimale. Lorsqu’elle a repris le travail, examinez régulièrement son planning. Offrez également la possibilité d’un travail flexible et fixez des objectifs si nécessaire. En soutenant une bonne cause comme Pink Ribbon, votre entreprise encourage la recherche et la prévention du cancer du sein. Une démarche qui crée des liens solides sur le lieu de travail. »

 

Sources : Pink Ribbon – Goed Gevoel, www.brumammo.be, Mens en Gezondheid, KCE, Borstkankervereniging Nederland, www.cancer.be, Agentschap Zorg en Gezondheid, Stichting Pink Ribbon Nederland.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.