FR | NL | LU
Peoplesphere

Les profils financiers semblent de plus en plus rares, particulièrement au Nord du pays.

Les employeurs à la recherche d’experts financiers sont confrontés à une pénurie persistante sur le marché du travail. Face à une demande soutenue, plus de 40 % des offres d’emploi dans le secteur financier sont difficiles à pourvoir. Selon les données collectées par le site d’offres d’emploi Indeed, les offres d’emploi dans le secteur financier restent parmi les plus difficiles à pourvoir, surtout en Flandre.

En 2018, la demande a légèrement baissé et l’offre a augmenté tant soit peu, ce qui a fait empirer la pénurie historique de talents. Toutefois, ce n’est pas nécessairement le début d’une tendance à long terme : il y a eu des fluctuations importantes ces dernières années. C’est en Flandre que l’inadéquation entre offre et demande est la plus grande, avec 54 % de toutes les offres d’emploi financières ne trouvant pas preneur pendant plus de soixante jours. La situation est légèrement meilleure en Wallonie (48,6 % en moyenne) et surtout à Bruxelles (43,5 %).

Il est frappant de constater que de nombreuses offres d’emploi dans le domaine de la gestion des risques restent en ligne longtemps. Ces dernières années, la conformité est devenue de plus en plus importante pour de nombreuses entreprises, ce qui nécessite entre autres des analystes de risques. Plus de la moitié des offres d’emploi pour ce poste ne trouvent pas preneur pendant plus de soixante jours. « L’analyse de risques est un domaine relativement récent », explique Sander Poos, Managing Director d’Indeed Benelux. « L’offre de talents adéquats n’est pas encore à la hauteur de la demande. Cela pourrait se stabiliser à l’avenir. »

L’un des postes financiers les plus difficiles à pourvoir est celui de « consultant financier ». De toutes les offres d’emploi avec ce titre, un peu plus de la moitié restent en ligne pendant plus de soixante jours. Depuis quelque temps déjà, l’offre et la demande ne correspondent plus dans cette catégorie. Mais il n’y a pas non plus assez de candidats pour des postes plus spécialisés tels que ceux de gestionnaire de portefeuille et spécialiste de la passation des marchés.

Le secteur bancaire n’a plus le monopole…

Les entreprises belges qui cherchaient le plus activement des talents financiers en 2018 sont KPMG, BNP Paribas et ING. Ces deux dernières sont les seules banques à figurer dans le Top 10, avec Belfius (en neuvième place). Les banques ne sont pas les seules à la recherche d’employés ayant un tel profil. Il est surprenant de constater que les entreprises du secteur de l’énergie et les fournisseurs informatiques cherchent de nombreux spécialistes de la finance. La STIB (transports publics à Bruxelles) et Telenet sont deux autres noms bien connus du Top 20.

Source : Indeed

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.