FR | NL | LU
Peoplesphere

Les responsables financiers pensent que l’automatisation sera porteuse d’emplois… Un signe d’aveuglement?

Selon une enquête commanditée par un bureau de recrutement spécialisé auprès de 200 Chief Financial Officers (CFO) belges, l’automatisation des processus financiers serait porteuse d’emplois. L’échantillon est réduit mais permet toutefois d’extrapoler une tendance. D’où cette interrogation: nos CFO’s seraient-ils résolument optimistes… ou plutôt sujets à une forme d’aveuglement alors que la transformation digitale importera forcément leurs équipes?

« Contrairement à l’hypothèse généralement admise, l’automatisation des processus d’entreprise ne mène pas nécessairement à des pertes d’emplois. Dans les départements financiers, elle entraînerait même une croissance de l’emploi. Ce constat va à l’encontre de l’idée que les processus automatisés causeraient des pertes d’emplois. Cette évolution amènera toutefois un glissement au niveau des profils requis. Huit CFO sur dix sont par ailleurs convaincus que la numérisation et l’automatisation auront un impact positif sur leur entreprise. » 

Les premières conclusions de l’enquête menée par Robert Half ne manque pas de nous surprendre. Elle relève encore: « Pour sept personnes interrogées sur dix, l’automatisation ne mènera pas à des pertes d’emplois, mais bien à un ajustement des compétences demandées. Des engagements fixes et temporaires en seront même la conséquence. L’an prochain, 29 % des CFO prévoient ainsi de créer des postes fixes afin de soutenir la mise en œuvre de l’automatisation. 14 % choisiront de recruter à titre temporaire. Près de la moitié des répondants (49 %) compte conserver les fonctions existantes et remplir les postes à pourvoir. »

Même si de nouvelles fonctions, dont nous n’avons pas encore connaissance, vont émerger, il semble illusoire de maintenir en poste des profils habitués à gérer les activités purement répétitives de la fonction financière. Tout comme il semblera difficile de soutenir l’ensemble de ces profils dans un parcours d’acquisition de nouvelles aptitudes liées au Data Management. Pourtant, les analystes de l’enquête poursuivent: « Dans le domaine financier, l’automatisation permet de confier des tâches chronophages, comme la saisie de données, à des outils d’analyse et de traitement intelligents. Les tâches répétitives disparaissent et des résultats exploitables sont disponibles beaucoup plus rapidement. Selon 70 % des CFO, l’automatisation exigera des profils financiers qu’ils développent de nouveaux champs d’expertise. Le leadership, les capacités d’analyse et la vision commerciale sont les principales compétences qui devront être celles des spécialistes financiers… Dans les cinq années à venir, les fonctions qui seront les plus affectées par l’automatisation sont la saisie de données (41 %), le contrôle financier (38 %) et l’analyse financière (38 %). Deux tiers des CFO pensent toutefois que ces changements permettront aux collaborateurs d’augmenter sensiblement leurs prestations individuelles. En effet, l’automatisation leur permettra de remplir leurs fonctions de manière plus efficace. »

Les conclusions de l’enquête laissent encore apparaître que la plupart des tâches financières seront automatisées. Un travail important doit être mené afin de réaliser le meilleur mix entre la technologie et les collaborateurs. Sans perte d’emplois au final? Cela reste à démontrer.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.