FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘absentéisme’

Travailler au bureau n’est pas sans risque: près de la moitié des employés souffrent d’une mauvaise ergonomie qui peut causer plus de 20 jours d’incapacité en moyenne.

Les absences pour cause de douleurs physiques coûteraient chaque année 3 159 euros en moyenne par employé! La position assise non-ergonomique lors d’un travail de bureau entraîne non seulement de nombreuses douleurs chez l’employé mais aussi un coût non négligeable pour l’employeur. Les travailleurs qui souffrent de douleurs à la nuque, au dos, aux épaules ou aux mains totalisent, en moyenne, 21,5 jours d’incapacité de travail.  Lire plus

L’absentéisme de courte durée augmente de 14,4% en 5 ans: les grandes entreprises confrontées à ce phénomène inquiétant.

L’absentéisme pour maladie de courte durée (absence sur le lieu de travail de moins de 30 jours) a augmenté de 14,4 % en Belgique au cours des 5 dernières années. En 2018, 2,38 % de toutes les heures ouvrables n’ont pas été prestées en raison de maladie de courte durée. Et c’est étonnant, car les Belges ne s’étaient encore jamais tant préoccupés de leur santé. Les plus petites entreprises ont deux fois moins de personnel absent pour une courte période de maladie que les grandes entreprises de notre pays. En outre, il existe de grandes différences entre les travailleurs : plus de la moitié des travailleurs belges n’a pris aucun jour de maladie l’an dernier. Lire plus

Numérisation des processus RH: la voie royale pour réduire la charge administrative.

Six PME belges sur dix misent sur la numérisation des RH avec pour principal moteur, la réduction de la quantité de tâches administratives manuelles (65 %), mais aussi la volonté de réduire les coûts (29 %) et celle de libérer du temps pour les RH stratégiques (24 %). Les deux autres places du top 5 sont attribuées à l’amélioration de l’expérience utilisateur et au gain de temps pour les RH relationnelles (questions des travailleurs). Lire plus

L’absentéisme pour cause de maladie et les coûts qui y sont associés continuent d’augmenter.

Côté pile: un travailleur sur trois dans le privé (soit 36 %) n’a pas été une seule fois absent pour cause de maladie l’année passée. Côté face : presque deux tiers (64 %) des travailleurs ont été absents au moins un jour pour cause de maladie. L’absentéisme pour cause de maladie en Belgique a continué d’augmenter pour atteindre en moyenne 12,6 jours par an en 2018. Cette augmentation est principalement due au taux d’absentéisme de longue durée qui a augmenté de 75 % en dix ans. Lire plus

Absentéisme: pour quelles raisons les travailleurs renoncent-ils à venir au boulot sans être malades?

Un travailleur sur 8 en Belgique s’est déjà porté malade pour une raison autre que sa santé. 12 % des travailleurs se sont déjà portés ‘malades’ pour d’autres raisons que leur santé, dont 8 % à une seule reprise et 4 % même à plusieurs reprises. Un membre de la famille malade, le besoin de récupération et la combinaison travail-vie privée sont les principales raisons invoquées par les travailleurs pour ces déclarations de maladie. Lire plus

Le climat général de défiance semble s’installer dans nos entreprises: 35% des salariés mettent en doute les capacités de leurs leaders.

Une étude réalisée par Securex montre que plus d’un salarié belge sur trois (35 %) pense que son manager n’est pas un bon leader. Le manager, quant à lui, s’attribue un meilleur score. Seulement 13 % des managers estiment qu’ils ne sont pas de bons leaders et qu’ils n’ont donc pas les compétences suffisantes. Lire plus

Happiness@work: juste une illusion? Rendez-vous le 22 février prochain à l’occasion du prochain IFE Breakfast.

Happiness@work : l’effet de mode est passé, les problèmes de motivation et de souffrance subsistent… Quels enseignements en tirer et comment agir concrètement demain? Comment construire une approche durable en matière de bien-être pour les travailleurs? Participez au workshop gratuit organisé le 22 février prochain à Bruxelles par l’IFE. Lire plus

Pourquoi nos entreprises peinent-elles à protéger la santé mentale de leurs travailleurs?

La majorité des organisations n’ont pas de plan d’action risques psychosociaux. Le constat est étonnant, voire effrayant compte tenu de l’importance des problèmes mentaux comme le burn-out, la dépression ou les troubles anxieux dans le monde du travail aujourd’hui. La taille de l’entreprise joue un rôle dans la statistique d’ensemble mais d’autres éléments expliquent une relative incapacité à prendre le sujet à bras le corps. Lire plus

Et pendant ce temps, les indépendants travaillent…

Alors que les statistiques diverses attestent d’un absentéisme galopant, d’autres analyses chiffrées tendent à démontrer que les travailleurs indépendants n’ont quant à eux pas le choix. Il s’agit de rester en activité malgré les problèmes de santé qui peuvent survenir… Selon une enquête menée par Acerta, deux indépendants en activité principale sur trois continuent généralement à travailler même s’ils ont des ennuis de santé. Lire plus

Absentéisme, un phénomène en aggravation. 4 malades sur 10 sont éloignés du travail pendant plus d’un an.

L’absentéisme continue d’augmenter en 2018, avec à nouveau, comme prévu, une forte augmentation des absents de longue durée. Dans le secteur privé, 41 % sont malades pendant plus d’un an. Cette augmentation s’observe tant chez les travailleurs âgés que chez les jeunes. Le vieillissement des travailleurs n’explique donc pas tout.  Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.