FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘institut pour l’égalité des femmes et des hommes’

Licencier afin de mieux répartir les genres dans l’entreprise est interdit!

Il est interdit de licencier un·e travailleur·euse en raison de son sexe, et ce même sous prétexte de diversifier l’effectif du personnel. Dans un procès opposant l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes à un magasin, le tribunal a pour la première fois explicitement confirmé que licencier une travailleuse en vue d’atteindre un meilleur équilibre au niveau de l’effectif du personnel constitue une forme de discrimination. Lire plus

Le nombre de femmes au sein des conseils d’administration a triplé entre 2008 et 2017 sous l’effet de la loi Quota.

La Loi Quota est entrée en vigueur le 28 juillet 2011 : elle impose aux conseils d’administration des entreprises belges cotées en bourse, des entreprises publiques autonomes et de la Loterie Nationale de ne pas compter plus de deux tiers d’administrateur·trice·s du même sexe. En cette fin d’année 2018, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes dresse le bilan de cette loi pour l’année 2017 et dresse son évaluation quant au respect de la loi au sein des entreprises concernées. Lire plus

Rappel utile : refuser une candidature sur base du sexe, cela reste de la discrimination.

L’action en justice menée par l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes rappelle aux employeurs que le sexe n’est pas un critère pour refuser une candidature. Le Tribunal du travail de Louvain a condamné un magasin de vêtement pour discrimination fondée sur le sexe. Il avait refusé la candidature d’un homme au motif qu’il voulait engager une femme. Lire plus

Insultes sexistes sur le lieu de travail: l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes veut une adaptation de la loi.

En 2016, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a intenté un procès à l’encontre d’un homme ayant insulté sa collègue dans le cadre de leur travail. Le mois dernier, le tribunal a estimé que les faits ne constituaient pas une infraction à la Loi-Sexisme et que le caractère dénigrant du contexte n’a pu être suffisamment démontré. L’Institut demande une modification de la législation afin de pouvoir intervenir plus rapidement dans les cas de sexisme sur le lieu de travail. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.