FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘mobilité professionnelle’

Les envies de mobilité des travailleurs sont au plus bas: 12% d’entre eux seulement sont à la recherche d’un nouvel emploi.

L’intention de changer de travail n’a jamais été aussi basse en Belgique: à peine 12 % des Belges occupés recherchent activement un nouvel emploi. En 2018, ils étaient encore 16 %. La mobilité professionnelle, déjà faible, perd encore 4%. Cependant, les Belges ne se pressent pas non plus pour changer de fonction chez leur employeur actuel. Environ la moitié des Belges occupés ne s’en sont jamais vu attribuer une autre au sein de la même entreprise. Il s’agit pourtant d’une manière de garder la carrière des collaborateurs intéressante et pertinente dans un environnement en perpétuelle évolution, tant pour l’individu que pour l’organisation. Lire plus

Un marché du travail paralysé: les travailleurs belges conservent une certaine aversion vis-à-vis du changement d’emploi.

Le baromètre annuel sur la rotation du personnel de Securex confirme la tendance des années précédentes : en dépit du nombre record d’emplois vacants, la rotation totale du personnel reste stable autour des 10 % en Belgique, ce qui implique donc que moins de 1 travailleur belge sur 10 dans le secteur privé a changé d’emploi. En 2018, un peu plus de 1 travailleur sur 20 a changé d’emploi de sa propre initiative. Dans 1 cas sur 25, c’est l’employeur qui a pris l’initiative de rompre le contrat avec le travailleur. Lire plus

L’accumulation des frustrations liées à notre environnement de travail est une raison majeure pour changer de job.

Une étude européenne menée par Staples révèle que 91 % des employé(e)s de bureau interrogé(e)s se sentent frustré(e)s dans leur environnement de travail et que 84 % désireraient dès lors échapper à leur actuelle vie au bureau. Parmi ceux et celles qui ne peuvent réaliser ce vœu, environ un cinquième (21 %) tentent continuellement de dénicher quelque chose de mieux via LinkedIn. Toutefois, après avoir changé de travail, un tiers (34 %) ressent déjà des frustrations dans les six mois suivant leur arrivée dans le nouvel environnement de travail. Lire plus

La Génération Z dynamise un marché de l’emploi caractérisé par la stabilité et l’expérience.

Selon une étude réalisée par House of HR, 44% des Belges sondés souhaitent conserver leur emploi le plus longtemps possible. Le marché de l’emploi présente une remarquable stabilité en Belgique puisque près d’un actif sur deux évolue au sein de la même société depuis plus de dix ans. Toutefois, l’étude démontre également que plus d’un Belge sur trois se déclare potentiellement intéressé par un nouvel emploi. Effet générationnel ? Lire plus

A mettre au crédit du gouvernement Michel 1er: la création nette d’emplois n’a jamais été aussi élevée depuis 2008.

Sans doute le principal motif de satisfaction de la coalition suédoise qui appartient désormais au passé (pour le moment en tout cas). La création d’emplois est au plus haut depuis 5 ans. Toutefois, elle n’est pas encore retournée à son niveau d’avant la crise financière de 2008. Lire plus

Les entreprises belges se méfient des profils qui changent fréquemment d’emploi.

Les employeurs belges se méfient des travailleurs qui changent souvent d’emploi (‘job hoppers’). Pas moins de 56 % des employeurs interrogés ont déclaré qu’ils n’invitaient pas ou rarement un candidat à un entretien s’ils pensaient qu’il sautait d’un poste à l’autre. La principale raison invoquée est que la formation d’un nouveau collaborateur requiert du temps et des efforts (70 %). Un quart des employeurs interrogés ont même indiqué que les salariés ayant occupé plusieurs postes à court terme sont néfastes à l’entreprise ou à l’organisation. Lire plus

Sondage: 31% des employés pensent que la progression de leur carrière passe par un changement d’employeur.

31 % des Belges postuleraient à un emploi s’ils estimaient pouvoir donner un coup d’accélérateur à leur carrière chez un autre employeur. C’est le résultat d’une étude menée par Indeed auprès de 501 employés à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie. Il est frappant de constater que ce sont surtout les 25 à 34 ans qui changent d’emploi pour cette raison (40 %). Seul un employé de plus de 55 ans sur quatre est dans ce cas. Lire plus

Qui est responsable de l’employabilité? L’avis des salariés du Luxembourg.

Selon le Randstad Workmonitor du 4ème trimestre 2017, une grande majorité des salariés (82%) au Luxembourg considèrent que leur employabilité relève de leur propre responsabilité ou qu’il s’agit d’une responsabilité partagée entre eux, leur employeur et le gouvernement. Parmi les personnes interrogées, 72% comprennent que leur employeur soutienne leur développement personnel seulement si cela correspond aux objectifs de l’entreprise. Lire plus

La mobilité professionnelle est en baisse malgré la reprise économique.

Au cours des cinq dernières années, la mobilité professionnelle n’a jamais atteint un niveau aussi bas sur notre marché du travail, alors que le nombre d’offres d’emploi augmente à vue d’œil et que le taux de chômage est en baisse. Comment trouver donc de nouveaux talents, et surtout replacer la rétention de nos propres collaborateurs au coeur de la stratégie RH? Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.