FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘tax shift’

La FEB demande une nouvelle réduction des charges patronales de 20 à 25% afin de résorber notre handicap salarial.

L’étude de la KU Leuven portant sur l’impact de la législature qui vient à son terme sur la réduction des coûts salariaux tend à démontrer l’impact positif des mesures passées sur la croissance de l’emploi. Au moins 80.000 emplois supplémentaires, soit 55% de la création d’emploi dans le secteur privé, semblent directement imputables à ces mesures. La fédération patronale embraye sur ce document en vue d’influer sur les prochaines élections: « si nous voulons augmenter davantage notre taux d’emploi, nous devons poursuivre sur la voie empruntée. » Lire plus

Les organisations syndicales offrent un enterrement de première classe au gouvernement Michel.

A côté de la plaque. Quatre années d’hémorragie sociale. Chaos total. Logiciels truqués. La CSC et la FGTB n’ont pas de mots assez durs pour marquer la fin d’un gouvernement qui présente un bilan économique qu’il serait pourtant difficile d’égaler. Voyons quels sont les défis que les syndicats relèvent à l’heure où, selon eux, il faut entamer un énorme travail de réparation. Lire plus

Nouvelle progression des salaires nets au 1er janvier grâce au Tax Shift.

Le 1er janvier 2019, les salaires mensuels nets augmenteront à nouveau de 36 euros au minimum. C’est en effet à cette date qu’entrera en vigueur la troisième et dernière phase du tax shift. Une personne, ayant un salaire brut de 2.000 euros et un salaire net de 1.575 euros, gagnera ainsi 37 euros nets en plus à partir du 1er janvier. Sur quatre ans, l’augmentation totale se chiffrera alors à 168 euros. Lire plus

L’économie prend une pause en 2018 et 2019 sans que cela ne constitue une menace pour l’emploi.

L’enquête semestrielle menée par la FEB afin de mesurer les perspectives économiques vient d’être diffusée. Selon l’organisation patronale, les résultats de l’enquête ne laissent pas prévoir une régression importante dans l’immédiat, mais on assiste plutôt à une pause dans le cycle économique. Elle escompte dès lors une croissance économique de 1,75% en 2018 et de 1,8% en 2019 pour la Belgique. Dans l’immédiat, les entreprises sont confrontées à un réel besoin d’activation des ressources potentiellement disponibles sur le marché de l’emploi. Lire plus

Les PME belges ont créé 4.500 nouveaux jobs grâce à la mise en oeuvre du Tax Shift.

Nouveau record ! En 2017, l’emploi structurel au sein des PME belges a augmenté pour la quatrième année consécutive, cette fois de 0,9 % par rapport à 2016. Cela signifie concrètement une augmentation de 15.235 emplois au sein des entreprises allant jusqu’à cent collaborateurs. Parmi ceux-ci, un peu moins de 30 % – quelque 4.500 emplois – sont intégralement ou partiellement dus au tax shift. Lire plus

La réduction des cotisations de sécurité sociale ne bénéficie pas à toutes les entreprises, loin de là!

À partir du 1er janvier 2018, les cotisations de sécurité sociale de base seront réduites de 5 % pour les employeurs. Toutefois, cet avantage ne s’applique pas à tous les employeurs. En vérité, la réduction varie entre 1 et 2 %. Le groupe Acerta a donc calculé l’impact réel de la deuxième phase du tax shift sur les frais patronaux. Celui-ci sera de l’ordre de 1 à 2%. Qui va donc en bénéficier ? Qui en sera exclu? Lire plus

Rapport du Conseil Central de l’Economie: les syndicats vont exiger une autre répartition des marges budgétaires nées de la croissance.

Les organisations syndicales ont, elles aussi, réagi à la publication du rapport intermédiaire du Conseil Central de l’Economie. Elles constatent que la marge pour une augmentation salariale est bien présente et aussi qu’elle est directement mise de côté par le patronat grâce aux « manipulations de la loi salariale orchestrée par le gouvernement ». Extraits choisis. Lire plus

Malgré l’amélioration de sa compétitivité, la Belgique conserve un handicap des coûts salariaux de 11% vis-à-vis de ses voisins.

Le Conseil Central de l’Economie (CCE) a publié son rapport technique intermédiaire pour la période 2017-2018. Les organisations patronales ont pris acte de l’amélioration réelle de la compétitivité à mi-parcours de la période AIP. Celle-ci est garante d’un renforcement de la croissance et de plus d’emplois dans le secteur privé. Elles remarquent cependant qu’en dépit du bon travail réalisé ces dernières années, il subsistera néanmoins en 2018 un handicap des coûts salariaux absolu d’environ 11%. Le travail n’est donc pas fini. Lire plus

Les PME face au défi de la croissance en 2018 : les principaux enjeux seront du domaine des RH.

43 % des PME estiment que (ne pas) trouver les bons collaborateurs représentera une grande voire une très grande menace pour la croissance l’année prochaine
Près de trois PME sur quatre estiment qu’une nouvelle baisse des coûts salariaux constituerait une opportunité majeure pour poursuivre la croissance en 2018. Lire plus

L’effet positif du Tax Shift sur les rémunérations nettes des travailleurs dès le 1er janvier prochain.

La deuxième phase du tax shift entrera en vigueur au 1er janvier 2018. Elle provoquera une augmentation du salaire mensuel net des travailleurs, sans augmentation de coût pour l’employeur. En moyenne, celui-ci grimpera de 1,5 à 3%. Un an plus tard, en 2019, les salaires nets augmenteront encore. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.