FR | NL | LU
Peoplesphere

Un test en ligne de votre culture d’entreprise afin de détecter les risques de burn out ?

La problématique liée au nombre important de burn-out reste d’une actualité brûlante. En Grande-Bretagne et en Belgique, la scale-up Intuo a ajouté  à sa plateforme de gestion des talents un test en ligne sur la culture d’entreprise, qui analyse dans quelle mesure celle-ci constitue le terreau des burn-out. 

Malgré tous les efforts des entreprises pour choyer le plus possible leurs travailleurs et pour contribuer au bien-être au travail grâce à des programmes axés sur le sport et une alimentation saine, on constate avec effroi que l’an dernier, selon les chiffres de l’INAMI, pratiquement 400 000 personnes étaient depuis plus d’un an à la maison. Pour beaucoup d’entre elles, en raison d’un burn-out. « Des jeux de fléchettes, des corbeilles de fruits et des tables de ping-pong n’ont aucun effet s’ils ne font que redorer en surface le blason d’une culture d’entreprise malsaine », explique Tim Clauwaert, CEO d’Intuo. « Les entreprises où les heures supplémentaires et le travail du week-end sont la norme, sans offrir suffisamment de reconnaissance en échange, ne pourront s’en prendre qu’à elles-mêmes le jour où elles devront faire face à des problèmes de burn-out. En d’autres termes : tant que veiller au bien-être des travailleurs n’est pas l’élément prioritaire de la culture d’entreprise, nous continuerons de constater beaucoup de problèmes dans ce domaine. »

Présentéisme néfaste.

La société gantoise a analysé la culture d’entreprise en Grande-Bretagne et en Belgique au moyen d’un test (Company Culture Test). Par ce biais, l’entreprise a sondé le feed-back, la responsabilité, l’autonomie, la reconnaissance et le soutien. Des 1 300 réponses obtenues, Intuo a conclu que 9 % des travailleurs britanniques risquaient un burn-out dû à la culture d’entreprise, alors que ce chiffre s’élèverait à 5 % en Belgique. « Le pourcentage élevé constaté en Grande-Bretagne est surtout dû au phénomène du présentéisme. Cela signifie que les travailleurs, par peur de perdre leur emploi, arrivent plus tôt sur le lieu de travail, restent plus longtemps qu’ils le doivent et ont même du mal à oser se mettre en congé maladie. »

Expérience collaborateur.

Pour prendre le problème à la racine, insiste Intuo, les entreprises doivent oser investir dans une culture d’entreprise qui répond aux besoins fondamentaux de chaque être humain : autonomie, compétence et relation. « Des études ont prouvé que la culture d’entreprise était responsable de 30 % des différences dans les résultats d’entreprise. C’est la raison pour laquelle les organisations doivent réellement analyser leur culture et, si nécessaire, prendre des mesures pour l’adapter, afin que les travailleurs vivent une véritable « employee expérience ». »

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.