FR | NL | LU
Peoplesphere

Vers de nouveaux ‘affrontements’ entre partenaires sociaux autour du droit de grève?

C’est reparti pour un tour. Résultat principal du mouvement de grève de ce début de semaine? Les débats autour du service minimum et, de façon plus générale, du droit de grève sont relancés.

L’agence Belga nous indiquait dès le lendemain la volonté politique de forcer le service minimum au sein des services publics de transport à Bruxelles. « Dans les prochaines semaines, les libéraux bruxellois du MR, dans l’opposition, déposeront une proposition d’ordonnance visant à instaurer un service minimum à la Stib. L’information est confirmée par Vincent De Wolf. Dans les rangs de la majorité, Benoît Cerexhe, chef du groupe cdH au parlement régional, se dit favorable au projet, semblant donc ouvrir la porte à une « majorité alternative » sur ce dossier. »

Le ministre bruxellois du Transport, Pascal Smet, peine à rappeler que le service minimum n’est pas à l’agenda de l’accord du gouvernement. Rien n’y fait.  « On doit pouvoir parler de tout », estime Didier Gosuin, interrogé par le quotidien Le Soir. « A condition que le MR ne soit pas dans une logique idéologique d’affrontement avec les syndicats. Je propose qu’on ouvre plutôt le débat sur le droit de grève et la manière de l’exercer. Si on interdisait les piquets, on aurait déjà de facto un service minimum », ajoute le ministre bruxellois de l’Emploi.

L’intervention du premier ministre Charles Michel sur les plateaux de la RTBF va certainement alimenter les débats à venir.
« Il n’y a pas de raison que le droit de grève soit supérieur à la liberté de travailler. Les piquets de grève empêchent ceux qui le veulent de travailler. Ce n’est pas acceptable. Il n’y a pas de raison que le droit de grève soit supérieur à la liberté de travailler. » La grève emmenée par la CGSP ce mardi 10 octobre « n’avait absolument rien à voir avec la défense des travailleurs », ajoute-t-il. La réponse du secrétaire général de la FGTB Robert Vertenueil, invité lui aussi par la RTBF ne s’est pas faite attendre: « Vous considérez que le politique ne concerne que les élus. Vous considérez que la population n’a pas le droit au chapitre ».

N’hésitez pas à nous faire part de vos contributions afin de participer à la réflexion globale que nous vous proposerons prochainement dans Peoplesphere (print et digital). Contactez nous via redaction@peoplesphere.be

Source : Belga – RTBF

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.