FR | NL | LU
Peoplesphere

Vivre le digital comme un réel progrès dans nos organisations publiques!

Réussir la gestion du changement humain dans le contexte de transformation digitale: la thématique de la conférence-événement du 21 février 2019, organisée par l’EAP, FormaForm, HEC ULiège et Peoplesphere, en partenariat avec Securex, nous a permis de tirer quelques précieux enseignements sur base des expériences partagées par les intervenants. Retour sur les conclusions livrées aux participants à l’issue de la journée.

Le rôle-clé du management dans le contexte de la transformation digitale, c’est une évidence! Il reste à identifier comment celui-ci peut s’exercer. Et l’inspiration venant des organisations qui sont déjà  »passées par là » peut s’avérer précieuse.
La conférence qui s’est tenue ce 21 février aux Moulins de Beez et qui a réuni plus de 150 participants issus du secteur public wallon et francophone a permis de mettre en évidence plusieurs bonnes pratiques mais aussi quelques risques importants. Partageons ici ces quelques enseignements à prendre en compte sans tarder.

Une fois n’est pas coutume, commençons par les trois principaux points d’attention relevés grâce aux retours d’expérience de la CSD Liège, d’Unia et de la SWDE.

1. Aborder de manière concrète et responsable le sujet sensible des métiers qui se transforment et qui pourraient disparaître sous l’effet de la transformation numérique. Le futur de certaines fonctions peut être menacés par la digitalisation, ce qui peut générer une grosse incertitude. Le processus d’accompagnement (par la formation notamment, mais pas seulement…) est une absolue nécessité.

2. Lever la résistance commence par la niveau managérial. C’est parfois au niveau de la direction que les appréhensions vis-à-vis du digital sont les plus prononcées. Pour aborder sereinement l’introduction de nouvelles technologies dans nos organisations, il est essentiel que la direction et le management de celles-ci développement une approche positive et ambitieuse en la matière.

3. La question de l’inclusion se pose avec acuité au moment où nous évoluons vers des organisations de plus en plus décentralisées. Le rôle du personnel d’encadrement change de façon très significative. Avec une priorité majeure: protéger la cohésion des équipes qui se voient moins souvent et composées de collaborateurs focalisés sur des objectifs individuels.

Enchaînons sans délai avec les meilleures recettes partagées avec nous par les trois témoins de cette journée. Comment réussir donc la transformation digitale en s’appuyant sur le facteur humain?

1. Dans tous les cas, privilégier le bon sens… en rapprochant la décision du terrain à chaque fois que cela s’avère possible. Cela reste en effet le moyen idéal pour donner ce fameux ‘sens’ auquel chacun de nos collègues aspire. Donner à celles et ceux qui ‘font’ la possibilité de participer aux décisions qui concernent leur travail quotidien semble aller de soi.

2. Il faut consentir un triple investissement en matière de leadership, de formation et d’accompagnement. Et ce, toujours avec une grande bienveillance car il serait bon de se rappeler que plus la technologie évolue, moins elle devient accessible. A quels niveaux devrions-nous investir donc?
En formation à la maîtrise des technologies pour commencer bien sûr. En développement des compétences du personnel d’encadrement ensuite, pour faire face à un contexte qui exige de gros efforts en communication entre autres. Et enfin, en matière de concertation sociale également ! La qualité du dialogue social est certainement un pré-requis pour réussir la mutation vers ces nouvelles technologies à portée de main.

3. Le digital donne naissance à un flux de données ininterrompu mais notre capacité à traiter celles-ci a-t-elle été adaptée entre-temps? Nous sommes aujourd’hui en mesure de mesurer et d’analyser avec finesse la plupart de nos activités et de profiter des informations disponibles pour améliorer nos méthodes de travail. SI nous y parvenons dans les faits, nous devrions pouvoir dégager du temps pour investir dans la qualité des prestations, qui passe très souvent par le renforcement des relations humaines.

Le paradoxe au centre de la transformation digitale peut être vu comme une formidable opportunité. Comment le résumer? Plus de digital pour plus de contacts humains dans nos organisations tout comme dans nos relations avec nos usagers, nos citoyens, nos partenaires… A nous d’en tirer parti !

Jean-Paul ERHARD

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.